Le déclin

Rédigé par monsieurtruc Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Buridane - Barje endurance 9/11

A l’ombre du temps
Inflexible horloge céleste
Qui égraine les secondes
Comme autant d’illusions
Pour nous garder prisonniers
Enfermés dans cette fatalité
Où seuls les rêves
Peuvent adoucir notre réalité

Le temps de se détruire
Pour mieux se reconstruire

L’astre incandescent disparaît sous l’océan
Le dernier rayon annonce mon déclin
Les années semblent me rattraper
Les souvenirs resurgissent comme de vieux amis
Retour fortuit pour me tenir compagnie
Le sol se dérobe sous mes pieds
Tourments oubliés qu’on croyait effacés
Pourtant bien là prêts à nous assassiner

Le temps de se détruire
Et ne rien reconstruire

Le froid envahit tout / Irrémédiablement
Ce corps que j’habite depuis des années
Me devient peu à peu étranger
Même mon esprit s’engourdit
Les pensées s’échappent avant de prendre vie
Elles disparaissent emportant avec elles
La joie, la colère, l’envie / Funeste ciel
Mon destin est scellé / La fin / Inévitablement

Le temps de s’affronter
Ultime duel / La mort l’a déjà emporté

 

Pour lire l'ensemble du projet Buridane - Barje endurance

 

La chanson originale de Buridane en écoute ici

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot zbau ?

Fil RSS des commentaires de cet article