Je n'aurai pas d'enfant. Je ne peux pas en avoir. Deuil de la paternité !

Je ne pleure pas mon incapacité à donner la vie mais la mort du rêve d'être père. Oui c'était un rêve et le réel y met fin. A quoi bon ma vie ? Pourquoi continuer si le sens n'est plus là ?
La vie, farce ultime de l'univers. Minuscules atomes dans le tourbillon interstellaire.

J'avais l'envie d'être père, de connaître cette relation unique entre deux êtres, de vivre un 2 qui devient 3. Je perds cette possibilité. Je tombe et je n'ai aucune envie de me relever. Laissez-moi à terre. Que les autres continuent s'ils ont envie. Moi. Je m'arrête là.

Donnez-moi du repos. Les émotions m'ont assailli et je suis KO. Donnez-moi du temps. Et si je ne me relève pas vous n'aurez qu'à m'ensevelir sous un peu de terre. Cela sera suffisant pour me servir de tombe. Je n'ai pas besoin de plus.

Je tue le père en moi. Je me tue.