Le nœud glisse autour de la gorge, la respiration est coupée ainsi que la circulation du sang vers le cerveau. L'asphyxie va prendre du temps, quelques minutes où le corps va lutter, se débattre avant la perte de connaissance, le lâcher prise ultime. Les bras d'abord vont cesser leurs tentatives désespérées de se libérer de cette strangulation. Premier pas vers la fin. Puis les tremblements des muscles vont se calmer, tout le corps va se relâcher ; il n'y a plus d'air dans les poumons, le sang ne contient presque plus de dioxygène et sature en dioxyde de carbone. Le corps s'empoisonne lui-même. La conscience bascule, derniers instants de vie. Le cerveau s'éteint petit à petit, la mort gagne toujours.