Bonjour, répéta-t-il. Elle ne sut pas quoi répondre, elle n'y avait pas pensé, tout à coup sa machine à penser s'emballa, les mots arrivèrent tous en même temps dans sa bouche, bafouillage incompréhensible, elle devint rouge et comme elle ne pensait plus à respirer depuis au moins une minute elle s'évanouit. Noir.

Elle refit surface dans un salon sur un divan. Ça va ? demanda Adrien. Oui je crois, répondit-elle. Il s'occupa de son étrange visiteuse jusqu'à ce qu'elle reprenne vraiment ses esprits avant de lui demander ce qu'elle venait faire chez lui. Vous écouter, lança-t-elle sans plus d'explication. Cette réponse le troubla et aiguisa sa curiosité.

M'écouter ? Comment cela ? demanda Adrien. Alix n'avait pas réfléchi à ce qu'elle attendait de ce moment. Elle avait retrouvé l'homme à la voix qui l'avait tant hantée, et maintenant ? Il était là, il parlait, mais elle : que voulait-elle ? Qu'espérait-elle ?

J'ai entendu votre voix à la boulangerie il y a 2 mois, et depuis je me suis mise en tête de vous retrouver, finit-elle par expliquer. Silence gêné. Je vais partir, dit-elle en se levant. Non restée, l'arrêta Adrien, je suis sûr que vous avez plein de choses à me dire, c'est moi qui vais vous écouter. Alors elle s'assit et raconta toute son histoire, comment elle avait procédé pour le retrouver jusqu'à son arrivée devant sa porte. A la fin de son récit il sourit.

Après un après-midi à discuter Alix savait tout de la vie d'Adrien (enfin l'essentiel) : il était marié avec Clémence et avait une fille ensemble, Marie. Ils étaient toujours amoureux (et heureux) et n'étaient pas contre l'idée d'avoir un deuxième enfant ensemble. Adrien travaillait dans un cabinet d'architecture depuis 8 ans, il s'y plaisait et ses collègues l'appréciaient.

Elle avait retrouvé la voix qu'elle cherchait tant, sans pouvoir imaginer ce qu'il pourrait advenir ; et en quelques heures elle s'était confiée à propos de sa vie comme cela n'était jamais arrivé, il en avait fait autant, dans une sorte de confiance mutuelle évidente. Une amitié limpide.

Les semaines se succédèrent et une question naquit dans l'esprit d'Alix. Une question qui occupait chaque jour un peu plus d'engrenages dans sa machine à penser. Voulait-elle plus qu'une amitié avec Adrien ? Une question dangereuse car elle soulève avec elle des idées redoutables : le désir, l'amour, l'adultère.

Elle tourna et retourna cette question des nuits entières, seules dans son lit sans pouvoir trouver le sommeil. Cette question finit par l'obséder autant que sa recherche d'Adrien quelques mois auparavant. D'ailleurs, si elle l'avait tant cherché, n'était-ce pas car la sensation qu'avait provoquée sa voix avait pénétrée jusqu'au plus profond de son être ? Et lui, éprouvait-il la même chose ?

Après plusieurs nuits blanches (et les journées noires qui les accompagnaient) elle décida d'en avoir le cœur net, quitte à remettre en jeu leur amitié. Alix demanda à Adrien de la rejoindre à 7h30 à son endroit préféré, face à la mer, là où ses pensées étaient plus claires.

Il arriva avec deux pains au chocolat, à l'heure, sans savoir pourquoi il venait. Ils discutèrent à leur habitude, avec passion et sans filtre. Après avoir mangé leur pâtisserie Adrien passa sa main au coin des lèvres d'Alix pour faire tomber une miette. Elle prit ce geste pour un signal de départ, la seconde qui suivit elle déposa un baiser sur ses lèvres. Instant suspendu à la fin du baiser.
Alix est maintenant sûre de ses sentiments. Adrien, d'abord surpris, comprend ce qui vient de se produire, il hésite quelques secondes puis l'embrasse à son tour, prêt à assumer toutes les conséquences.
Une nouvelle histoire commence ce matin.

(A suivre ?)
(Relire la partie 1)
(Relire la partie 2)